Protégeons les lombrics

Florence Bouillon vous conseille de vérifier si certains vers plats de la famille des plathelminthes sont présents dans nos jardins et de les éliminer (Que faire des résidus ?).
Ne les touchez pas avec les mains, ils sécrètent des toxines, les oiseaux, les volailles ne les mangent pas. Informez les enfants.

Les 7 espèces, originaires de Nouvelle- Zélande, ont voyagé dans la terre des plantes en pots que les européens importent. Certains, vivant en altitude apprécient nos climats froids et ils se reproduisent dès leur 3ème mois (cocons noirs ?). Ils sont carnivores, ils se nourrissent de mollusques et de lombrics. Ils déposent leur mucus sur leur proie qui se liquéfie puis ils aspirent les chairs de l’animal par leur orifice buccal qui se trouve sur la face inférieure au milieu du corps. Ils n’ont pas d’anneaux, ni bouche, ni anus à leurs deux extrémités et ils sont d’un aspect visqueux.

Tous les jardiniers reconnaissent le lombric comme un des auxiliaires principaux du jardin et la place essentielle qu’il assure dans la chaîne alimentaire. Soyons vigilants.

Des photos et informations sur le blog de Jean-Lou Justine du Muséum d’histoire naturelle de Paris.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s