La société portugaise Bambuparque située dans l’Alentejo, va ouvrir un centre de formation.

La pandémie actuelle ne permet pas d’assurer avec certitude la date d’ouverture. Nous avons néanmoins fixé au 1er juillet 2021 l’accueil possible des premiers intéressés si les conditions de déplacement le permettent.

Les formations s’étalent sur une semaine, du samedi soir au samedi suivant. Elles consistent en cours théoriques en salle et en exercices pratiques sur le terrain ou en atelier. Il n’y a pas de menu imposé, mais un choix à la carte. Ainsi l’un pourra choisir 2 ou 3 activités par jour quand un autre n’en choisira qu’une. Bien que nous fassions tout pour que chacun puisse passer ici du bon temps il ne s’agit pas d’un centre de vacances ce qui implique de s’inscrire au moins à une activité par jour. (Durée des activités, d’une à trois heures.)

Le premier jour est consacré à la visite commentée de la pépinière avec lancement d’une distillation de bambou pour production d’hydrolat et d’une pyrolyse pour production de vinaigre de bambou. 

Les jours suivants portent sur l’utilisation du bambou en tant que végétal, sa culture, le choix des espèces, l’entretien d’une plantation et les récoltes possibles. Comment utiliser les chaumes dans la décoration, l’artisanat, la construction etc. D’autres enseignements moins directement liés au bambou seront proposés comme le jardin potager bio, la fabrication artisanale de savon à base de bambou etc. 

Activités optionnelles : méditation, yoga, Chi Kong, baignade, marche, visite des alentours mer et montagne.

Les enseignements sont faits en français, portugais et anglais, occasionnellement en espagnol 

Prix de base pour une semaine 639 € comprenant l’hébergement, les repas et la formation.

Une offre spéciale de lancement est réservée uniquement aux membres de l’AEB

40% de réduction le premier mois d’ouverture (en principe juillet 2021) soit 383,80 € pour une semaine. Il y aura 4 sessions en juillet (du 3 au 10 du 10 au 17 du 17 au 24 et du 24 au 31)

30 % de réduction le deuxième mois soit 447,30 € la semaine en août. (3 sessions Du 7 au 14 du 14 au 21 et du 21 au 28)

20 % de réduction le troisième mois soit 511,20 euros la semaine en septembre. (Trois sessions du quatre au 11 du 11 au 18 et du 18 au 25)

Par la suite une réduction de 10% sera accordée aux membres de l’AEB.

Notre capacité d’accueil étant limitée les inscriptions seront enregistrées par ordre d’arrivée.

Pour en savoir davantage envoyez votre demande à : geral@bambuparque.pt, avec pour objet : « semaine de formation », un dossier complet comprenant un bulletin d’inscription vous sera envoyé par courriel.

Mes chaleureuses amitiés à celles et ceux que j’ai connu en raison du bambou et tous mes souhaits d’une rencontre prochaine avec les autres.

Yves Crouzet

Quoi de neuf dans l’Atelier Déambulons

Une partie de l’équipe de l’Atelier Déambulons s’est rendue à Saint-Quentin pour monter une nouvelle installation en bambou. Une bibliothèque a fait appel à notre créativité pour construire un espace qui rappelle une cabane dans laquelle on se raconterait de belles histoires. Vous avez d’ailleurs pu suivre le déroulement de ces chantiers en stories sur notre compte Instagram

Puis direction Paris, avec le montage d’un nouveau cocon en bambou chez notre client 21 Bruxelles. Pour la petite histoire, c’est dans ce lieu que s’installa Emile Zola en 1889. Il y écrivit « J’Accuse » un article rédigé au cours de l’affaire Dreyfus et publié dans le journal L’Aurore du 13 janvier 1898. Il y mourut le 29 septembre 1902.

Résistance contre les bouteilles en plastique

Texte Maxime Delmas, Photos Dhritiman Bora

 La résistance contre les bouteilles en plastique s’organise dans le monde et certaines initiatives valent le détour. Au nord-est de l’Inde, le petit État du Sikkim vient de bannir la commercialisation des bouteilles en plastique pour les touristes. Ces derniers peuvent utiliser à la place des jolies bouteilles confectionnées… en bambou.

         L’interdiction concerne pour le moment la ville de Lachen, qui accueille chaque année des milliers de touristes qui viennent découvrir les sommets enneigés et la vue pittoresque. Au fur et à mesure du développement du tourisme, les habitants ont vu une pollution de bouteilles plastiques de plus en plus importante dans leur montagne, incitant les autorités à agir.

C’est le député Sikkim Hishley Lachungpa qui a le premier passé une commande de 1000 bouteilles en bambou pour qu’elles soient commercialisées aux touristes. Ces dernières sont confectionnées à la main par un artisan prénommé Dhritiman Bora. Conçues à partir d’une variété de bambou qui s’appelle Bhaluka, elles sont commercialisées entre 2 et 5 euros pièce selon leur taille. Évidemment, 1000 bouteilles est un début modeste mais qui, en plus de favoriser l’économie locale, est une excellente mesure pour protéger l’environnement.

Stage fabrication d’une serre à partir de bambou

Dimanche 7 mars 2021 de 9h 30 à 17h

 Le Nebout 32320 MONTESQUIOU   Inscription 09 73 50 25 46  

  » Yes ! On se fabrique une serre ! «  

En découvrant le bambou et son univers, nous construirons une serre ensemble, en passant par toutes les étapes de fabrication : 

Créer l’ossature en bambous de la serre, recouverte de bâche soudée, d’un diamètre de 4 m en dôme (voir photo). 

Si vous amenez des bambous c’est encore mieux ( 5cm de diamètre minimum)

Lors de ce moment, on parlera bambous : les fendre, les scier, les percer, les assembler, fabriquer une porte, etc. 

nous découperons et souderons la bâche Et puis dans quelques semaines nous mangerons nos légumes ! 

Vous repartirez avec toutes ces connaissances et un document qui vous rappellera les étapes et différentes cotations,  

éléments qui vous permettront de réaliser  cette serre chez vous. 

La participation financière 25 euros. 

Une seule personne pourra repartir avec la serre fabriquée (démontée) ce jour-là  (Prix à négocier) 

Vous pouvez apporter scie égoïne et perceuse. 

 Après cette journée vous aurez peut-être le « virus » bienveillant du bambou,  matériau incroyable !

nn