18 – 19 – 20 – OCTOBRE 2019 JOURNÉES DES PLANTES DE CHANTILLY

L’Association Européenne du Bambou sera présente

à cette grande réunion du monde de la botanique.

La pépinière Créa-Paysage y est participe aussi.

Venez les saluer.

L’AEB compte sur ses adhérents pour tenir le standIMG_20181020_123650.jpg

 une heure ou deux pendant lesquelles vous pourrez

 discuter bambou avec les membres de l’association,

et si cela vous tente  vous pourrez 

recevoir le public qui visitera le stand.

 

 

  • Entrée gratuite pour tout adhérent qui passe au stand AEB :

 

  • à votre arrivée à la billetterie, téléphonez à Florence 06 20 46 44 00

 

 

Publicités

LES BOTANIQUES DE CHAUMONT-SUR-LOIRE

botaniques_2019
http://www.domaine-chaumont.fr/…/les-botaniques-de-chaumont…
Rencontres, conférences, conseils, expositions-vente de plantes et végétaux de grande qualité avec des pépinières spécialisées et des collections végétales d’exception, les samedi 12 et dimanche 13 octobre prochains. Événement organisé avec Plantes et Cultures.

Vous y trouverez aussi Créa’Paysage un spécialiste de bambous

 

Zoom sur le MOSO ou Phylostachys edulis

dd

(Bosquet de Moso aux dimensions exceptionnelles, dans les Landes)

Le Phyllostachys edulis porte le nom de «mao zhu» (ndlr: moso), en Chine. Il est également nommé Phyllostachys pubescens en référence à la pilosité qui recouvre les gaines de ses jeunes chaumes.

Origine: avec climat chaud et humide (mousson) en été et sec plus ou moins froid en hiver.

Hauteur et diamètre: très variable suivant le climat et les conditions pédologiques. De 4 à 12 m dans le nord de l’Europe avec un diamètre moyen de 4 à 8 cm et de 15 à 25 m dans le sud avec un diamètre moyen courant de 10 à 16 cm.

Exigences culturales: il a besoin de beaucoup de chaleur et d’ensoleillement. Sa résistance au froid, une fois établie est de l’ordre de -16 à -21°C mais il ne supporte pas les excès d’eau notamment hivernaux. Il nécessite des sols profonds, de pH neutre à acide, de bonne qualité agronomique et bien drainés avec très bonne réserve en eau et/ou une nappe phréatique proche aux saisons chaudes, ne limitant pas l’alimentation hydrique.

Zone climatique adaptée: pour qu’il exprime son potentiel, c’est un bambou à réserver au sud de la France et de l’Europe, dans zones ensoleillées avec une période chaude prolongée et avec une exposition si possible abritée des principaux vents. Du fait de la sortie précoce de ses turions (jeunes pousses) en mars-avril, c’est un bambou qui craint les gelées tardives. La densité de sortie des turions varie considérablement suivant les années notamment en fonction de la température, et de la réserve en eau du sol.

Utilisations: il s’agit de l’espèce à la croissance traçante, la plus intéressante en Chine pour sa productivité, la qualité du bois et ses turions très appréciés sur les marchés locaux. Elle représente dans ce pays, 70% des surfaces couvertes en bambou.

Retour d’expérience en France de l’AEB: c’est un bambou géant difficile et décevant dans bien des situations il ne donne pas ce que l’on attend de lui. Il est souvent supplanté par d’autres espèces géantes, du fait de leur plus grande plasticité au climat et de leur croissance plus rapide. Sa phase d’établissement nécessite, dans de bonnes conditions une quinzaine d’année mais on manque d’expérience de sa culture à des fins commerciales et des rendements possibles en France. D’autres espèces géantes sont plus facile à cultiver, plus fiables et peuvent rendre des services équivalents vis à vis de la production de chaumes ou de turions comestibles.

Exploitation à des fins commerciales: des plantations avec cette espèce sont en cours dans le sud de l’Europe pour des projets de biomasse, de production de cellulose ou de chaumes secs et de turions comestibles. A défaut de références locales, il est intéressant de regarder les rendements obtenus hors Europe. En Chine, d’après ceux annoncés à la FAO, il se situerait entre 660 et 2000 chaumes à l’hectare et par an suivant la fertilité des sols, les pratiques culturales et le climat. Dans ce pays, une conduite en usage mixte (chaumes et turions) avec fertilisation peut produire 500 Kg à 1 tonne de turions alimentaires par an et par hectare. En Australie, un hectare de moso, irrigué et fertilisé à des fins uniquement alimentaires donne 6 à 12 tonnes de turions par an. Concernant l’exploitation à des fins de biomasse, des essais Nord-Américains avec fertilisation, montrent que l’on peut s’attendre à une production maximale de 15 m3/ha/an, similaires à des exploitations forestières type peupleraies sur sols fertiles.

Il est à noter que beaucoup de bambous ont une floraison grégaire suivis de mortalité et/ou baisse significative de rendement. Pour le Moso, le cycle de reproductif est de 50 à 60 ans (depuis la germination) mais cette durée est réduite dans le cas de division végétative, les sujets obtenus conservant l’âge génétique de la plante mère utilisée pour la propagation.

Il nous semble indispensable d’éviter toute monoculture quand il s’agit de bambous afin d’éviter la disparition de l’ensemble de la plantation en cas de floraison de l’espèce plantée. Il est absolument nécessaire de planter au moins trois espèces différentes pour assurer la pérennité de l’entreprise ainsi que l’étalement de la récolte des pousses de bambous.

Une étude de l’association est consultable pour approfondir le sujet:

https://aebfrance.org/2015/04/27/perspectives-de-developpement-du-bambou-en-france-metropolitaine/

Essais effectués en France: des essais de plantations de Moso ont été réalisés il y a plusieurs dizaines d’années dans les landes, la Dordogne et la Bretagne à des fins commerciales. Elles se sont soldées par des échecs, pour différentes raisons: difficultés à se procurer des plans de qualité, inadaptation au climat, mauvaises connaissances des conditions culturales, absence de débouchés et de filière industrielle, …

le voir en France ? La bambousaie de Moso la plus connue ouverte au public se situe à Prafrance dans le Gard. On trouve également ce bambou dans d’autres bambousaies comme celle de Planbuisson en Dordogne ou sous forme de bosquets dans des parcs et des jardins privés du sud.

 

 

Voyage en Chine du 3 au 16 novembre 2019

image1 (1)

Voyage organisé conjointement par Newfibamboo et Yunnan bamboo company , deux sociétés habituées à collaborer pour l’organisation d’événements autour du bambou et pour des prospections botaniques. 

Avec le retour d’expérience du voyage de novembre 2018, nous avons décidé d’ouvrir encore les centres d’intérêt abordés ; en effet , l’année dernière des gens qui n’étaient pas spécialement passionnés par les bambous avaient pris part au voyage et ne s’étaient pas ennuyés, loin de là.

Attentive avant tout au bien-être de ses hôtes et  à faire comprendre les spécificité de son pays et n’occultant aucune réponse, Lihua Jiang est la meilleure guide dont on puisse rêver pour découvrir les réalités de ce pays aux multiples facettes.

Le voyage commencera à Hangzhou le 3 novembre 2019 , Lihua a besoin de connaitre rapidement vos horaires d’arrivée pour organiser votre prise en charge ( le billet d’avion de votre pays départ jusqu’à Hangzhou n’est pas compris dans le tarif).

Du 3 au 7 novembre inclus , nous resterons dans la province du Zhejiang autour d’Hangzhou et Anji. Nous visiterons bien sûr le centre ville d’Hangzhou pour nous laisser impressionner par les gratte-ciel d’une mégapole Chinoise, mais ensuite nous irons rapidement dans les montagnes où nous aurons l’occasion de découvrir les secrets de fabrication du fameux thé blanc d’Anji , les secrets du tissage de la soie dans les environs d’Anji, ainsi que plusieurs visites d’usines de transformation du bambou ( usine ultra moderne qui fabrique des panneaux en bambou pour Lexus , mais également des usines de dimensions familiales capables de vous fabriquer une valise en bambou en deux heures!) . Bien sûr nous ne manquerons pas le fameux jardin botanique d’Hangzhou situé non loin du magnifique Lac de L’ouest que nous ne manquerons pas de traverser en empruntant le célèbre Su causeway , ce superbe chemin de pierre semblant flotter sur l’eau. Nous ne quitterons pas la province du Zhejiang sans visiter la collection nationale Chinoise des bambous à Anji; tout en prenant le temps de nous délasser dans des sources d’eau chaude au milieu d’une mer de bambous.

 

Nous quitterons la province du Zhejiang en début de journée le 8 novembre en prenant un avion pour la fabuleuse province du Sichuan et ses pandas géants , sa cuisine si spécifique et son opéra très surprenant. Nous arriverons en milieu de journée à Chengdu .

Du 8 au 12 novembre, nous découvrirons plusieurs aspect de la province du Sichuan , en commençant par le très étonnant Wangjianglou park que l’on pourrait comparer à Central parc à New York parce qu’il s’agit d’un extraordinaire jardin au beau milieu du centre ville de Chengdu. Ce sera l’occasion de découvrir de nombreuses activités matinales comme le tai chi, le kungfu mais aussi de nombreux sports ou activités pratiquées au plein air ( une partie de majong disputée dans un jardin de Chengdu et bien plus passionnante que sur un ordinateur). Nous rendrons visite au plus grand centre de reproduction des pandas géants et nous prendrons ensuite la route pour Yibin afin de nous immergé complètement dans la plus extraordinaire mer de bambous au monde qui s’étale sur 60000 hectares et dont les sommets sont facilement accessibles avec des téléphériques qui survolent les bambous et qui permettent l’accès à des temples tout droit sortis de la mythologie chinoise.

 

Lors de ce séjour, nous découvrirons les secrets de la fabrication du très surprenant vin de bambou , nous aurons également l’occasion de visiter plusieurs ateliers de sculptures et différents ateliers d’artisans. Et nous aurons même la possibilité de créer nous même certains objets en bambou . 

Si l’on ajoute une balade sur un lac sur un radeau de bambou, des balades inoubliables dans les montagnes et peut-être encore une visite aux pandas géants ( si la toute nouvelle base de Yibin est terminée d’ici là!), le séjour dans le Sichuan s’annonce tout simplement incroyable!

Ensuite il sera temps de reprendre l’avion pour aller un peu plus au sud et terminer notre séjour en Chine par trois jours dans le Yunnan autour de Kunming du 13 au 16 novembre.

Ce sera l’occasion de préparer les formalités et les commandes pour tous les passionnés de plantes qui auront l’occasion d’acquérir de très nombreuses variétés de bambous ( et d’autres végétaux sous formes de graines ou de plantes) mais il y aura également la possibilité d’acquérir des chaumes de bambous géants ou beaucoup d’autres objets…. 

Nous profiterons bien sûr de notre séjour dans le Yunnan pour découvrir quelques sites exceptionnels comme la fameuse forêt de pierres de Shilin , mais Lihua nous réserve sans doute quelques belle surprises…

Retour en avion à l’aéroport d’Hangzhou le 16 novembre en fin de journée. Fin du voyage.

Lihua pourra bien sûr vous aider à trouver un hébergement et des activités à faire si vous souhaitez prolonger votre voyage avant ou après.

Le faible nombre de participants ( maximum dix personnes) avec deux accompagnants permettra d’avoir une grande flexibilité et certaines visites ou activités pourront être ajoutées à l’improviste.

Le coût du voyage est de 2500€/personne en chambre double ; supplément de 300€ en chambre individuelle. Ce tarif comprend les hébergements en hôtels 4étoiles, tous les repas boissons comprises, tous les transports ( taxis, trains, métros, bus, avions, téléphériques, rafting!) , ainsi que toutes les entrées dans les villes et les sites visités.

Le prix ne comprend pas votre billet d’avion pour rejoindre la Chine et votre visa.

Vous pouvez nous suivre sur notre page facebook : China bamboo trip

Vos deux guides et traducteurs pour ce voyage :

 

Fermeture des inscriptions : 25 septembre 2019

CONFÉRENCE ANNUELLE DE L’AMERICAN BAMBOO SOCIETY October 16-20, 2019 à Portland, Oregon, USA

Mercredi 16 oct. : Accueil des participants
et visite de Hoyt Arboretum.
Jeudi 17 oct. : visites de 3 jardins de Portland : Jardin japonais,
arboretum et collection mondiale de bambous.
Jeudi soir : Atelier tressage contemporain
du bambou par Charissa Brock.

Vendredi 18 oct. : Visite d’une ferme du bambou (récolte chaumes,
récolte de plant de bambou et de pousses.
Samedi 19 oct : Plusieurs conférences dont celle de Jos van Der Palen
et atelier réalisation de noeuds par Mark Menenn,
vente aux enchères de bambous rares
ou visites de Bamboo Garden Scavenger Hunt à Portland
et de Bamboo Garden nursery.
Dimanche 20 oct. : atelier tressage contemporain du bambou
par Charissa Brock ou visites de Jardins.
Vous pouvez vous inscrire pour le nombre de prestations que vous souhaitez.
Il est très facile de rejoindre Bamboo Garden et l’hôtel depuis l’aéroport par autocar.
ABS website bamboo.org Contact: (503) 647-2700

AGENDA AEB SECOND SEMESTRE 2019

SORTIE BOTANIQUE DE FIN Dimage1’ÉTÉ EN CHARENTES

 

Samedi 7 septembre 10h à 12h : visite guidée du Jardin Remarquable de Pomone

Spécialisé dans les fruits comestibles de climats tempéré et méditerranéen.

Catherine Girault et Jean-Yves de Maisonneuve    05 46 32 32 38

La Fayolle, 17400 Saint Denis Du Pin (près de Saint Jean d’Angely)

 

Samedi 7 septembre après midi : Bambouseraie de Joan Brisson, adhérent à l’AEB.

16 rue du Moulin, 17160 Matha. (Près de Cognac)   06 67 05 45 40 – 05 46 58 25 07

          12h 30 pique-nique chez Joan, apportez vos provisions.

          14h visite des bambous, plantes tropicales, carnivores, aphrodisiaques, etc avec Joan.

          16h vente aux enchères au profit de l’AEB, apportez vos boutures.

          17h 30 Assemblée générale de l’AEB ouverte à tous.

          20h repas au restaurant Les Fleurs de Malt (20€) 6 rue de l’hôtel de ville, Matha

Réservation indispensable (voir fiche jointe).

 

 Dimanche 8 sept matin chez Joan Briss

         10h Visite du chai de vinification et de la distillerie de Joan Brisson

         12h visite de la maison familiale des 17° et 18° siècles

         13h repas au restaurant Chez Julien, Matha rue de la salle des fêtes

         15 h visite de la fondation Martell.

Réservation indispensable (voir fiche jointe)

 

Recherche chaumes de Bambou

QUI PEUT FOURNIR DES TUTEURS A TOMATES

ET DE QUOI FAIRE

DES PAILLES A BOIRE EN BAMBOU ?

Détails dans la suite du message.

 

Sébastien Koutnouyan, maraicher bio dans le Rhône, cherche

1500 tuteurs pour ses tomates  et ses concombres

koutnouyan.seb@hotmail.com

 

Louise Vigreux recherche des tiges de bambou séchées

Afin de fabriquer des pailles à boire

Longueur 20 à 25 mm

Diam extérieur 10 à 15 mm

Diam interne de 5 à 10 mm

Louise-vigreux@cosse-nature.com